Sélectionner une page

Le cancer chez l’enfant est une maladie curable dans la grande majorité des cas. Il s’agit cependant d’une urgence diagnostique et thérapeutique.

Savoir gérer un enfant atteint de cancer au diagnostic ou au cours de son traitement a un impact sur ses chances de guérison et sa qualité de vie.

Cette prise en charge doit être adaptée aux ressources et doit être l’objet d’un consensus au sein de l’équipe.

Étudiant, médecin généraliste, pédiatre ou autre spécialiste ainsi que l’infirmier peut être confronté à ces situations d’urgence.

Cette application vient en complément du livre « Les urgences en oncologie pédiatrique » reprend les principales conduites pratiques allant du diagnostic, au traitement et surveillance des enfants atteints de cancer de manière synthétique.

Le cancer chez l’enfant est une maladie curable dans la grande majorité des cas. Il s’agit cependant d’une urgence diagnostique et thérapeutique.  Savoir gérer un enfant atteint de cancer au diagnostic ou au cours de son traitement a un impact sur ses chances de guérison et sa qualité de vie.  Cette prise en charge doit être adaptée aux ressources et doit être l’objet d’un consensus au sein de l’équipe.

 

Étudiant, médecin généraliste, pédiatre ou autre spécialiste ainsi que l’infirmier peut être confronté à ces situations d’urgence.

Cette application vient en complément du livre « Les urgences en oncologie pédiatrique » reprend les principales conduites pratiques allant du diagnostic, au traitement et surveillance des enfants atteints de cancer de manière synthétique.

Application mobile Android

Les urgences en oncologie pédiatrique à portée de main.

Les urgences en oncologie pédiatrique

Quelle évaluation clinique initiale?

Quelle évaluation clinique initiale?

Informations à prendre : Hospitalisation récente ? Infection récente documentée ? Antibioprophylaxie ? Colonisation ? Comorbidités (chirurgie récente, …) ? Protocole thérapeutique ? Dernières chimiothérapies ? Statut de la maladie ? Examen clinique: Etat hémodynamique...

lire plus
Bien réaliser les hémocultures

Bien réaliser les hémocultures

Quand prélever? Le plus tôt possible après constatation de la fièvre, avant la mise en route d’antibiothérapie, en cas d'hypothermie, frissons, marbrures ou  sueurs. Quel volume et combien la répéter? Deux à trois paires d’hémocultures par 24h , espacées de 30 à 60...

lire plus
De quoi s’agit-il?

De quoi s’agit-il?

Le syndrome de lyse tumorale Lyse des cellules tumorales (spontanée et/ou chimiothérapie) Les perturbations métaboliques Hyperkaliémie (Troubles du rythme cardiaque) Hyperphosphatémie (Néphrocalcinose) --> Hypocalcémie (Convulsions, troubles du rythme cardiaque)...

lire plus
Quand y penser?

Quand y penser?

Facteurs de risque La maladie +++ Forte masse tumorale: leucémie, lymphome non hodgkinien... LDH élevée Le traitement Chimiothérapie aplasiante Le patient Atteinte rénale (Deshydratation, sepsis, toxicité médicamenteuse…)

lire plus
Comment le confirmer?

Comment le confirmer?

Critères biologiques Uricémie > 476 mmol (80 mg) /l ou ↑ 25% Kaliémie > 6.0 mEq/l ou ↑ 25% Phosphorémie > 2,1 mmol (66 mg)/l (Enf) ou 1,45 mmol (45 mg)/l (Ad) ou ↑ 25% Calcémie < 1,75 mmol (70 mg)/l ou ↓ 25% --> Possible évolution vers l'insuffisance...

lire plus
Quelles sont les types de douleurs?

Quelles sont les types de douleurs?

Douleur  nociceptive Stimulation des terminaisons nociceptives par lésion directe (Plaie, compression mécanique, infiltration tumorale, processus  inflammatoire, processus ischémique) Douleur  neuropathique Lésion du système nerveux central ou périphérique (Tumeur,...

lire plus
Comment s’exprime la douleur?

Comment s’exprime la douleur?

La douleur nociceptive Peut être localisée, aiguë, continue, pulsatile ou ressentie comme une pression. Peut être sourde, mal localisée, profonde s’accompagnant parfois de nausées. La douleur neuropathique  A type de brûlures, de picotement, de sensation chaud/froid...

lire plus
De quoi s’agit-il?

De quoi s’agit-il?

Compression médiastinal (processus tumoral) . Compression vasculaire, engorgement, stase et thrombose; . Compression respiratoire de la trachée et des bronches; . Compression nerveuse (nerf phrénique, nerf récurrent, moelle épinière); . Compression de l’œsophage, plus...

lire plus
Quels sont les signes évocateurs?

Quels sont les signes évocateurs?

Masse tumorale . Voussure de la paroi thoracique; . Masse cervico-médiastinale; . Epanchements (pleural, péricardique); Compression . Toux non productive, dyspnée, orthopnée, stridor, enrouement, détresse respiratoire; . Œdème en pèlerine au niveau du cou, de la...

lire plus
Quels sont les signes évocateurs?

Quels sont les signes évocateurs?

Compression médullaire débutante . Douleurs rachidiennes tenaces, rebelles aux antalgiques; . Raideur segmentaire rachidienne; . Troubles moteurs aux membres inférieurs . Troubles sensitifs et sphinctériens. Compression médullaire constituée  Syndrome radiculaire...

lire plus
Comment la confirmer?

Comment la confirmer?

Proscrire la  ponction lombaire (Risque de décompensation brutale). Radiographies rachidiennes face et profil : révèlent les modifications osseuses et éventuel atteinte des parties molles; IRM médullaire (séquences T1, T2 et avec injection de gadolinium) sous...

lire plus
Quand suspecter une HTIC?

Quand suspecter une HTIC?

Nourrissons Vomissements; Changements de comportement; Irritabilité; Régression des compétences motrices acquises auparavant. L’examen peut montrer : . Macrocrânie; . Fontanelle antérieure, position assise, tendue et battante; . Veines du scalp dilatées; . Disjonction...

lire plus
Comment confirmer l’HTIC?

Comment confirmer l’HTIC?

Fond d’œil Peut révéler  une stase papillaire, un œdème papillaire, des exsudats et hémorragies péri-papillaires, une atrophie optique (papille décolorée). Radiographies du crâne face et de profil Peut mettre en évidence une augmentation de volume de la boîte...

lire plus
Obstruction

Obstruction

Quand a-t-elle lieu ? Cause mécanique: Infiltration de la paroi digestive, invagination intestinale aiguë, bride post-chirurgicale, fibrose digestive post-radiques. Cause fonctionnelle: Médicamenteux (opiacés, vinca-alcaloides), métabolique (hypokalliémie). Comment...

lire plus
Perforation digestive

Perforation digestive

Quand a-t-elle lieu ? Infiltration tumorale Médicaments (corticoïdes). Comment faire le diagnostic ? Douleurs abdominales diffuse, défense abdominale, une distension ou sensibilité abdominale, parfois hématémèses, mélaena. ASP, Écho, TDM: air sous diaphragmatique ou...

lire plus
Torsion gonadique

Torsion gonadique

Quand a-t-elle lieu? Tumeurs germinales Torsion ovaire? Douleurs abdominales brutales fosse iliaque ou hypogastre avec défense. TR: palpation pôle inférieur de la masse ovarienne tordue. Diagnostic: ASP/Echographie, a-foetoprotéine / b-HCG Annexectomie et étude...

lire plus
Comment la prévenir?

Comment la prévenir?

Traitement préventif en cas de traitement par cyclophosphamide à haute dose ou ifosfamide: . Hyperhydratation: 2 et 3 l/m2 (diurèse > 400ml/m2/4h). Si diurèse insuffisante, furosémide: 0,5 à 1 mg/kg . Uromitexan® (Mesna= uroprotecteur): 100 à 160% de la dose de...

lire plus